L’Alpe d’Huez est associée à jamais au Tour de France. La montée est célèbre pour ses 21 virages. Depuis sa programmation dans la Grande boucle, plusieurs vainqueurs de cette prestigieuse étape ont inscrit  leur nom à la victoire finale. La station constitue aussi un paradis pour les amateurs de VTT. La beauté du cadre, la diversité du paysage et la variation des difficultés figurent parmi ses nombreux atouts. Certaines pistes garantissent un maximum de frissons aux amateurs de descente. Faisons le point sur les plus belles.

La Mégavalanche : une descente incontournable

La Mégavalanche combine toutes les qualités recherchées par les adeptes de la descente. Longue de 32 km, elle commence au sommet du Pic Blanc, à 3330 d’altitude. L’arrivée se situe à Allemont, 2600 plus bas, soit un dénivelé de 700 mètres. Le paysage vaut le détour, elle comporte des roches et des alpages. Ensuite, le passage dans la forêt de Sardonne sera inoubliable.

Outre le décor, les nombreuses épingles requièrent une excellente concentration. Ce parcours bénéficie d’une renommée internationale. Les magazines spécialisés ont écrit de nombreux articles. Selon le DIRT Magazine dans un numéro publié en 2009 : « Si t’as pas fait la Méga, t’es pas un Freerider ». Ainsi, chaque année, plusieurs nationalités se retrouvent sur les pistes.

Le DH de Poutran suit les traces de la Méga

Cette descente combine les difficultés. Même si la piste bleue "Les Alpages" forme la première séquence, le DH de Poutran figure sur la liste des parcours difficiles. Dévaler ses pentes nécessite une bonne technique. La beauté des dalles et la possibilité de réaliser plusieurs runs ont forgé la réputation ce cette piste. Des spécialistes le comparent Monza, le célèbre circuit de F1. Surnommée la « 3 », elle accueille régulièrement une étape du Championnat de France. Elle a aussi servi de parcours pour la Coupe d’Europe.

Rock and Wood, une piste inoubliable

Le départ se situe à 2100 mètres. Avant d’atteindre la piste, un passage sous le télésiège du Lièvre Blanc servira d’échauffement. Les 1600 mètres du Rock and Wood portent bien leur nom. Terre, rocher et bois, les éléments se succèdent. La pente est plus accentuée sur certaines parties, les amateurs de sauts seront gâtés.

La descente des Chamois, une piste très technique

Les responsables ont amélioré le tracé pour renforcer les sensations. Une concentration maximale facilitera l’enchaînement des virages et des contre-virages. La zone des passerelles constitue un excellent défi. Ceux qui ne sont pas encore prêts peuvent emprunter une échappatoire.  

La station propose une dizaine de pistes. Vous avez le choix en plus des quatre mentionnées ci-dessus. Discipline spectaculaire, la descente requiert également le port des accessoires de protection. Vous trouverez le nécessaire dans un magasin de sport à l'alpe d'huez.